Et si ce n’était pas un mal ?

Et voilà. À force de répéter, tempêter, menacer, nous avons fini par y arriver : Mini1 a repris le chemin de l’école. À l’origine, l’accord était très clair, et absolument non négociable pour moi : si on ne va pas l’école, on s’astreint à un minimum de travail formel au quotidien. 1h, 2h grand maximum, …

Plus