Idée sortie : Train World

Si vos enfants sont passionnés de trains, c’est THE musée où les emmener. Et même moi qui n’en ai rien à faire des trains, je me suis régalée.

Bon, pour être tout-à-fait honnête, au début de la visite, j’ai eu franchement peur que la journée ne soit très, très longue… L’entrée se fait par les guichets de 1887 de la gare de Schaerbeek, pour se poursuivre dans la salle des pas perdus rajoutée 1920, pleine de maquettes. Ce n’est pas la partie la plus affriolante. La suite est franchement plus palpitante.

Après un passage par l’extérieur, devant du « matériel historique » (au passage, le seul endroit où pique-niquer, si on ne veut pas passer par le restaurant indépendant installé là), on entre dans un hangar gigantesque. C’est là qu’on en a plein les yeux, notamment grâce à la scénographie très particulière de François Schuiten : ceux qui connaissent son univers seront comblés.

Des toutes premières locomotives à vapeur, fleurons de l’industrie belge d’alors, adjointes au matériel historique (lanternes, horloges, malles, draisines), jusqu’à un simulateur de conduite de train du futur (plébiscité par les enfants), en passant par de nombreuses maquettes – dont un circuit de train gigantesque et fascinant -, l’évolution de la forme des rails, un cours simplifié des signaux ferroviaires, et même la reconstitution d’une maison de cheminot, on circule, on navigue, on visite, on entre dans les wagons… Mon préféré ? Le wagon postal d’après-guerre, confisqué aux Allemands (oui, j’ai un truc avec le tri du courrier). En revanche, je n’ai pas pu m’approcher d’un tristement célèbre fourgon de déportation…

Le « + » technologique : l’audioguide téléchargeable gratuitement sur smartphone ou tablette, qui apporte un complément d’informations appréciable (2€ si location de l’appareil en caisse). L’autre petit plus, c’est, jusqu’au 17 avril 2017, la présence de Tintin, caché de ci de là…

 

 

Au long de cette expo, on bascule dans un univers finalement fascinant, on (re)découvre, on apprend, on expérimente. En deux à trois grosses heures, la visite est bouclée, et la proximité immédiate de la gare de Schaerbeek est particulièrement appréciable.

Evidemment, une fois rentrés à la maison, il a fallu consolider les acquis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour pouvoir laisser un message, merci de résoudre : *